pan-xiaozhen-423533-unsplash.jpg

ScolaritÉ des personnes Épileptiques

“L’épilepsie est la seule maladie dont les préjugés et les conséquences sociales sont plus graves que la maladie elle-même”.

Prof. William Lennox

Pour l’équipe enseignante, réussir l’intégration d’un enfant handicapé par une épilepsie, nécessite de bien connaître la pathologie et ses manifestations. Dans la majorité des cas, l’enfant pourra suivre une scolarité normale.

Les épilepsies sont multiples et surviennent de façon imprévisibles. Elles correspondent à un dysfonctionnement passager des cellules nerveuses cérébrales. Les manifestations sont soit :

  • des absences ( de quelques secondes),

  • des crises partielles de perte de contact avec l’environnement ou

  • des crises tonico-cloniques ou convulsions (cf la documentation ci-dessous).

Certains élèves atteints d’épilepsie peuvent présenter des difficultés d’apprentissage. Un P.A.I. (plan d’accueil individualisé) peut être alors nécessaire.

Les parents ont l’initiative de dévoiler ou non la maladie de leur enfant. En fonction de la nature des crises et leur activité, il est préférable, sans dramatiser, de prévenir une personne de confiance (médecin, infirmière, professeur).

Il sera aussi souvent souhaitable de démystifier les préjugés en informant les parents des enfants, d’aborder l’épilepsie dans les enseignements et de développer l’esprit de coopération entre élèves.

Bien accompagnés, les enfants qui souffrent d’épilepsie peuvent vivre leur vie d’enfant, et s’insérer pleinement dans la vie sociale.

Pour en savoir plus :

Accueillir et accompagner un élève atteint d'épilepsie, FFRE

Scolarité et Epilepsie, Ariane Epilepsie

Scolarité: Intégration d’un enfant épileptique, Ariane Epilepsie